Camille a des mots

Ce blog est le fourre tout d'une CAmille de Paris mais aussi un peu d'ailleurs....J'écris mes histoires, donne mes avis, partage des infos et des bons plans ... Enfin, je blablate quoi.... Il est de coutume de laisser une citation? Celle qui me guide :

03 septembre 2007

ELLE&LUI : CHAPITRE I

Petit point au préalable: je viens de retrouver cette nouvelle que je croyais perdue suite à la perte de mon précédent blog. Je pense que certains viennent ici maintenant, n'ont pas eu l'occasion de la lire. Comme j'ai envie de reprendre mes petites histoires du lundi, je commence donc pas la réédition de celle ci. Ca me laisse le temps d'écrire la suivante !! N'hésitez pas à me faire des remarques constructives dans les commentaires !!

- Alors si je suis à l'autre bout du monde, tu acceptes que je te trompe ?
- Oui.
- Tu ne seras pas jalouse ?
- Non. J'aurai juste un peu peur.
- De quoi ?
- Que tu l'aimes.
- Pas de risque mon amour, je n'aime que toi. Et il lui posa un baiser sur la bouche avant de sortir du lit.

Elle ferma les yeux, enfonça sa tête dans l'oreiller et remonta la couette jusque sous le menton. Elle écoutait le bruit de sa douche. Dans une heure, il serait parti. Pour une année entière. Pour une mission financière.

Elle avait dit vrai. Peu lui importait qu'il couche avec d'autres femmes, pourvu qu'il lui revienne et qui l'aime toujours. Elle avait décidé d'accepter comme un fait que, physiologiquement, les hommes avaient nécessairement besoin de faire l'amour. Elle n'était pas spécialement d'accord avec cette théorie mais y croyait désormais. Pour avoir la paix.

Elle n'aimait pas les " au revoir " aussi se gardait-elle bien de se lever. Elle resterait les yeux clos et s'amuserait à le regarder s'habiller à travers la fente de ses paupières. Bien sûr, elle l'embrasserait, mais pas trop. Elle l'embrasserait parce qu'elle l'aimait. Elle aimait le goût de sa bouche, de son corps, de son sexe.

D'ailleurs, ils avaient fait l'amour toute la nuit. Elle avait senti l'urgence. Ils avaient fait l'amour comme on feuillette un album photos. On tourne les pages un peu distraitement et puis soudain on s'arrête sur une photo particulière. On s'attarde. On se souvient. Cette nuit, ils avaient feuilleté leur album de scènes d'amour...

Pourtant, il reviendrait. Et tout serait comme avant. Il lui avait exprimé sa peur de la tromper. Mais cela faisait déjà un moment qu'elle avait compris que son intérêt était de le laisser libre pour mieux le garder. Elle ferma fort les yeux. Le perdre. Elle n'aurait pu le supporter.

Il se pencha vers elle et l'embrassa. Elle ouvrit à peine les yeux.

- J'y vais mon amour. Le taxi va arriver. Je t'aime.
- Je t'aime aussi.

Il claqua la porte. D'un bond, elle sortit de son lit. Elle ne voulait pas se morfondre. Elle alluma la bouilloire, puis la télévision. Elle se prépara son thé puis revint au salon avec sa tasse qu'elle but devant les dessins animés.


La suite demain...

Posté par Dik Dik à 12:07 - Petites histoires du lundi - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    chouette !!

    ah !! j'adore !!! je suis ravi que tu reviennes avec tes "histoires du lundi" c'est tres sensuelle mais pas ...sans suite !!!

    Posté par jean-philippe, 03 septembre 2007 à 13:43
  • Non, pas sans suite.... il y a cinq chapitres !! C'est un peu pour toi que j'ai réédité cette histoire !! Comme elle est déjà écrite, cette semaine, je vais mettre un chapitre par jour. Et dès lundi, une nouvelle histoire !! Sinon, t'as voté pour moi au concours de Violette (photo numéro 6 !!) ??

    Posté par Camillel, 03 septembre 2007 à 14:23
  • à vos ordres !!!

    tes désirs sont des ordres ma belle Camille (tu permets cette petite familiarité ) je vais voter for you illico !!!! oh oui !!

    Posté par jean-philippe, 03 septembre 2007 à 15:44

Poster un commentaire