Camille a des mots

Ce blog est le fourre tout d'une CAmille de Paris mais aussi un peu d'ailleurs....J'écris mes histoires, donne mes avis, partage des infos et des bons plans ... Enfin, je blablate quoi.... Il est de coutume de laisser une citation? Celle qui me guide :

06 septembre 2007

ELLE&LUI : CHAPITRE IV

    Une pincée d'épice supplémentaire dans un plat. Un coup d'oeil dans le four. Le vin dans la carafe. Dans quelques minutes il le goûtera. Tous ces préparatifs lui permettent de ne penser à rien. Il regarde sa montre. Si elle finit toujours à la même heure, elle ne devrait pas tarder. Il balaye la cuisine d'un regard. Tout est prêt. Dans la salle à manger, la table est dressée. Le cadeau est posé dans son assiette. Ce n'est pas très original. Il hausse les épaules. Ce n'est pas ce qu'il cherche. Le cadeau devrait se suffir à lui-même. Il l'espère. Le doute l'assaille à nouveau. Est-ce que ce que ça va lui plaire? Est-ce qu'elle comprendra? Est ce qu'elle le comprendra? Pour chasser toutes ces questions de son esprit il reprend une douche et s'habille avec soin. Un peu de parfum Fahrenheit de Dior, celui qu'elle aime, "Tu sens mon homme" lui disait-elle toujours en  fourrant son nez dans son cou. Tu sens mon homme....

    Tout est prêt. Plus rien à faire. Juste attendre. Dix minutes passent. Un quart d'heure. Il allume la télévision. Zappe. Il n'arrive pas à se distraire, déclare que tous les programmes sont nuls. Il se lève pour choisir un CD.  Il glisse un best of des Doors dans le lecteur. "Awake...." chante Jim Morrisson alors qu'une clef tourne dans la serrure. Les yeux fermés, il bat la mesure. Enfin il se détend. Il s'imprègne de la musique. Les paroles glissent dans son esprit. Sa bouche les répète. Ses hanches rythment la cadence. Chanson suivante. Le charme est rompu. Il ouvre les yeux. Une présence. Il se retourne. Elle est là. Nue. Elle le regarde tendrement. Il la contemple. Elle le charme. Le désir... Il s'approche d'elle, lui passe une main dans les cheveux, sur le visage, le cou. Elle approche ses lèvres. Ils s'embrassent. Electrique, le baiser des retrouvailles. Elle se sent fondre, les jambes se dérobent sous elle. Il la rattrape et l'emporte dans la chambre.... Jim Morrison chante toujours.

Ils sont allongés dans les bras l'un de l'autre. Ils n'ont pas encore échangé un mot, quand soudain elle s'exclame « Ca sent drôlement bon ! ». Il bondit hors du lit « Mon repas ! » et court dans la cuisine. Elle rit. Elle enfile vite fait une robe en soie de couleur taupe et le rejoint. Il a mis un tablier pour habiller sa nudité. Elle ne résiste pas à son envie de lui donner une tape sur les fesses. Il rugit « hors de ma cuisine ! » et elle sort en riant. « Je m'habille et te rejoins. Prends un verre de vin ! ».

    Elle sert deux verres. Prend le sien. Le hume. L'explore. Le goûte. Très bon choix. Il a toujours su choisir le vin. Une deuxième gorgée, soudain, elle suspend son geste. Elle vient de voir le paquet trônant dans son assiette. A cet instant, il entre, prend son verre et dit « Trinquons ! »

- A toi mon Amour.

- A nous, mon Amour.

    Elle se raidit un peu.


La fin demain....

Posté par Dik Dik à 08:06 - Petites histoires du lundi - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire