Camille a des mots

Ce blog est le fourre tout d'une CAmille de Paris mais aussi un peu d'ailleurs....J'écris mes histoires, donne mes avis, partage des infos et des bons plans ... Enfin, je blablate quoi.... Il est de coutume de laisser une citation? Celle qui me guide :

12 novembre 2007

Vérone ou la démonstration d’un job harassant...

StandFT1744_R_duitJ’ai dit que je raconterai mon voyage au Japon et je le FERAI !! Mais là, j’ai pas trop eu le temps entre lessives et valises de faire de la littérature. Alors on patiente sagement. Pas d’affolement général, l’histoire est là… dans ma tête et j’en ai déjà bien écrit les quatre premières lignes (au moins).

Dans cette attente, veuillez agréer écouter l’histoire de mes quatre derniers jours ou la narration d’une mission éreintante, et pour cause…

C’est une mission qui mobilise les troupes : mon boss chéri et moi, soit les deux tiers du team… plus, le dirlo et la juriste du bureau d’en face… On s’en tape bien de ses compétences es droit mais la donzelle est italienne alors on l’embarque dans les bagages.

Je pose mes escarpins de 8 cm de talons sur le sol italien à 10h15, l’italienne en bottes à mes trousses. Direction l’hôtel car il paraît qu’il y a du luxe. Il paraît bien car l’hôtel comporte une piscine, une piscine intérieure/extérieure (avec sauna, hammam, vélos et tutti cuanti), des écuries, avec marcheurs, carrières, manège et tout le confort nécessaire, où sont logés nos 13 stars équines française accompagnés de 2 fringants poneys. Par contre le personnel, pourtant pas affûté de perruques blondes, est relativement inefficace voir soupçonneux même lorsqu’on démontre, preuve à l’appui, que oui le reste de la troupe arrive ce soir et pas demain, et que oui il est important qu’ils aient une chambre, et que oui on a réservé tout pareil, et non, on ne dort pas avec nos bosses alors tu te grouilles Davidé et tu leur trouve une chambre right now. Et ça marche…

Bonjour à l’équipe et on se barre direction la foire. A l’italienne la foire. Enorme, grandiose, clinquante, pimpante et élégante…. D’ici quelques heures. Plus de trente ans que la foire existe, plus de trente ans que c’est le bordel à l’italienne. Il faut notamment admirer les Sardes monter leur stand : 10 personnes, une enseigne à fixer et un armada invraisemblable de matériel nécessaire… Quatre heures plus tard, ils avaient enfin accroché l’enseigne en question…

Bref, je ne fais pas la maligne car chez les français tout n’était pas prêt non plus et surtout on savait les chevaux sur la route mais point où !

Alors, l’italienne et moi sommes allées manger en ville. Dire que j’ai fait exprès de prendre un avion tôt pour profiter de la ville car depuis trois ans que je viens je sais pertinemment que le pavillon n’est jamais prêt tôt… serait de la pure mesquinerie. Bref, on s’attable devant una pizza et MIAM ! MIAM !

Puis retour à la foire car les comtois débarquent en force, 4 chevaux et 12 cubis de vin du Jura. Ca pause le décor. On vide le camion, moi en petites ballerines, mais je vous le dis, je suis entièrement dévouée à la cause de mon métier. Ensuite on rentre dans notre hôtel avec piscine et on dîne. Et je me couche tôt car je suis quelqu'un de raisonnable qui veut être en forme pour sa journée de travail du lendemain.


Bon, là vous me fatiguez, je vais me coucher...

Posté par LMofH à 23:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

  • Ah l'italie c'est tout moi!! Trop envie d'y retourner bordel!

    Posté par dyns, 14 novembre 2007 à 23:44
  • Vas y, vas-y, ce n'est pas si loin !! Bon, faut que je me décide à écrire la fin....

    Posté par Camille, 15 novembre 2007 à 10:44

Poster un commentaire