Camille a des mots

Ce blog est le fourre tout d'une CAmille de Paris mais aussi un peu d'ailleurs....J'écris mes histoires, donne mes avis, partage des infos et des bons plans ... Enfin, je blablate quoi.... Il est de coutume de laisser une citation? Celle qui me guide :

29 janvier 2008

Le poisson du Yunnan

China_YunnanDéjà je mets une carte de la Chine afin que tu puisses situer le Yunnan. Je sens que tu en rêvais.

L'autre jour que j'écoutais France-Inter-LA-Différence tout en faisant mon bagage pour Lyon, j'ai entendu parler du Poisson du Yunnan. Qui est un fossile. Précision utile pour la suite.

Ainsi donc, je décidais de tendre l'oreille. Mon intérêt pour la Chine sûrement.

Le topo. Vincent DUPRET, un frenchy, a été accepté parmi une équipe de paléontologues chinois. Ce qui n'était pas gagné d'avance il faut bien le reconnaître. Je lui passe ma parole, si tu as le courage, tu lis, et ce soir tu te sentiras moins bête sur l'oreiller. Ne me remercie pas, je sais.

Les premiers poissons du Yunnan

Les placodermes sont des poissons cuirassés qui vivaient à l’Ere Primaire (de – 410 à -360 millions d’années environ).

Ils sont caractérisés par une armure osseuse massive qui couvre la tête et la partie antérieure du corps, articulée au niveau de la jonction entre la tête et le tronc. Cette armure est constituée de nombreuses plaques osseuses de l'exosquelette, souvent ornées de rides ou de tubercules. Ils sont les cousins (on dit aussi ‘groupe-frère’ de tous les autres vertébrés à mâchoires (gnathostomes : requin, baleine, salamandre, pigeon, homme…).

Pourquoi ces poissons sont-ils si importants ?
Parce qu’ils sont les premiers gnathostomes, autrement dit, les premiers vertébrés à s’être dotés de mâchoires. Les étudier pour mieux les connaître, c’est se représenter les caractéristiques essentielles de l’ancêtre que nous avons en commun. C’est comme dresser un portrait robot avec des indices vieux de centaines de millions d’années.
Ainsi, ces premiers vertébrés, avec leur mâchoire, sont passés du stade d’animaux filtreurs à celui de prédateurs. Car la vie n’était pas facile dans les océans primitifs : les principaux carnivores étaient des scorpions de mer géants ! Les dents de la mer n’apparaîtront que bien plus tard !

Pourquoi s’intéresser aux placodermes chinois ?
Parce que les fossiles sont très anciens, on compte de nombreux premiers représentants de chaque groupe, et ils sont très souvent bien conservés.

Pourquoi le matériel chinois est-il si différent ?
Parce qu’à cette époque, la Chine n’était pas constituée d’un seul bloc, mais de plusieurs. On avait ainsi un paléobloc « Chine du Nord » et « Chine du Sud », entre autres. Pour preuve, les organismes de cette région étaient très endémiques.
Pourtant, il y a 409 Ma, les côtes du bloc Sud-Chinois et celle de l’Australie (appartenant à un super continent appelé Gondwana) vont se rapprocher. Le résultat : de nombreux organismes gondwaniens vont se disperser en Chine et « voler » la niche écologique des poissons chinois, et provoquer l’extinction des faunes autochtones chinoises.

Toutes? Non, car un petit groupe d’irréductibles placodermes va s’infiltrer chez « l’ennemi », en Australie et conquérir petit à petit le Gondwana, puis le reste du monde, peu avant la fin du règne des placodermes. Leur nom : les phyllolépides, dont le plus ancien représentant a été retrouvé en Chine du Sud, au Yunnan. Il est daté d’environ -415Ma, et bien qu’incomplet, il nous a permis de raconter cette histoire.


Tout cela nous amène tout de même à 450 millions d'années en arrière. Au coeur de la Chine. Et voilà pas qu'il nous sort que ce fossile de poisson serait un lointain arrière grand cousin de l'Homme !! J'en tombe à la renverse !! (Faut lire le texte ci-dessus pour le détail). Un poisson pour cousin !!

Depuis, je regarde un peu de travers mes poissons chinois. Et je leur répète, en prenant un air assuré, "ne rêvez pas les gars, vous et moi ne sommes absolument pas cousins !!"

Eux, ils sont de Canton. Ce qui n'a rien à voir vous en conviendrez.....

Entendu dans la rubrique DAZIBAO.
Travaux de Vincent DUPRET.

Posté par Dik Dik à 08:30 - La culture ce n'est pas de la confiture - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    En même temps, c'était déjà dit dans "il était une fois l'Homme" je crois... Mais c'est vrai que parfois, un rien peu nous bouleversé... Ca se trouve tu mangeras plus de poisson au resto chinois

    Le truc en plus: J'adore le :"(Faut lire le texte ci-dessus pour le détail)"

    Posté par Xia AKA Hisaux, 29 janvier 2008 à 18:53
  • Je ne pense pas car c'est une découverte récente.... Ben, finalement, je mange toujours du poisson. Le poisson sauce piquante, j'adore !!

    Posté par Camille, 31 janvier 2008 à 11:38
  • blast from the past

    Salut Camille! Ca fait un sacré bail, dis donc!
    Je tombe sur ce post que maintenant. Mince alors! Déjà 4 ans (et aucun épisode de "Desperate Laowai" finalisé...)!
    Quelques autres poissons chinois bizarres plus tard, me voilà à présent en Suède.
    Si le (haut le) coeur t'en dit, tu peux venir faire un reportage sur le surströmming... ou autre chose!

    À bientôt,
    Vince.

    Posté par Vince, 12 mars 2012 à 16:13

Poster un commentaire