Camille a des mots

Ce blog est le fourre tout d'une CAmille de Paris mais aussi un peu d'ailleurs....J'écris mes histoires, donne mes avis, partage des infos et des bons plans ... Enfin, je blablate quoi.... Il est de coutume de laisser une citation? Celle qui me guide :

03 décembre 2008

Que d'eau, que d'eau (en Namibie)

La Namibie étant un désert, c'est toujours une joie de se retrouver face à de l'eau ! Cela nous réconforte aussi pour les gens, les plantes et les animaux. Il faut dire qu'à cette époque de l'année, nous croisé de nombreux cours d'eau, mais à sec, à la saison des pluies tout est vert (il paraît).

Quand tu as fais de nombreuses heures de routes sous la chaleur (nous nous sommes souvenus que très tard dans le voyage que nous avions la climatisation!), parcouru une piste très caillouteuse, que tu es plein de poussière et que tu tombes face à ça :

DSC_0629___copie
Ici, on se baigne nu. Alors je n'ai pas mis de photo. Je ne voudrais pas que cela devienne porno ici ! C'est dommage car je suis très belle en sirène....

La source de Warmquelle (eau chaude) dans le camping d'Ogongo. Le camping est assez sommaire mais, lorsqu'après ta rude journée, tu te coules dans l'eau tiède.... C'est un vrai bohneur ! Nous avons tellement aimé que nous en avons reprofité le lendemain ! Je m'y suis baignée au petit matin, puis, plus tard dans la matinée nous y sommes retournés avant de reprendre la route.

Le Kaokoland, un peu rude, désertique. Du bétail tente de trouver de quoi se nourrir ça et là. Rencontre avec les premiers himbas. Et à nouveau, au détour d'un nuage de poussière : le Kunene. Ce fleuve qui marque la frontière naturelle entre la Namibie et l'Angola. Ce fleuve et ses magnifiques chutes.... Certains disent qu'elles valent les Chutes Victoria !!

DSC_1071___copie
Femme Himba

DSC_0829___copie
Le fleuve Kunene

DSC_0999___copie
Camping de luxe

DSC_0989___copie
Les chutes d'Epupa - fleuve Kunene

Ensuite, après un passage dans la sécheresse du pan d'Etosha (article à venir bientôt), nous avons roulé quelque 500 kilomètres dans la journée pour atteindre la bande de Caprivi. On y rentre par les Popa Falls :

DSC_1009___copie
Les Popa Falls sont en fait des rapides et non des chutes

DSC_0991___copie
Les pieds dans l'eau !

Puis nous traversons l'Okavongo :

DSC_1122___copie
Le fameux fleuve à l'origine du Delta de l'Okavongo au Botswana. Particularité singulière, le fleuve se jette dans le désert du Kalahari (et pas dans la mer comme les autres fleuves)

DSC_1078___copie
Les berges de l'Okavongo dans le parc national de Mahango

DSC_1100___copie
J'épluche des oeufs ! J'en ai mangé des tonnes durant ce voyage....

DSC_1139___copie
Bande de koudous femelles

DSC_1205___copie
Exploration du parc de Bwabwata (là où nous nous sommes ensablés deux fois, souvenez-vous)

DSC_1230___copie
Observation des ablutions des éléphants

DSC_1227___copie

Nous avions pique-niqué et fait un petit somme sur cette plage d'Horse Shoe (absolument idyllique). Nous avions repéré des traces d'éléphants et donc, nous les attendions. Ponctuels, ils ont débarqué sur le coup des 16 heures. Nous les avons vu s'abreuver, se baigner, jouer, s'enduire de boue... Pendant presque une heure ce spectacle se déroula devant nos yeux ! Et en toute exclusivité !

DSC_1262___copie

DSC_1376___copie

Dernier parc visité du Caprivi avant de nous "envoler" pour la Zambie, fut celui de Mudumu. Encore une paire d'heure de bon temps....

DSC_1459___copie
L'office du tourisme pittoresque où j'ai discuté un moment de musique avec le jeune garde.... A mon avis, il n'allait pas les voir souvent les éléphants !!

DSC_1556___copie

DSC_1588___copie

DSC_1699___copie

DSC_1725

DSC_1711___copie

CircuitNamibieNous avons eu un véritable coup de coeur pour la bande de Caprivi. Nous y avons trouvé l'Afrique sauvage dont nous rêvions. Nous étions bien loin des pistes damées et des campings équipés des parcs nationaux plus "grand public". Ici, on s'ensable, on campe en autonome et on vit pleinement ce que la nature nous offre. Le Caprivi demande du temps. On n'y passe pas en coup de vent en espérant voir tous les animaux. Les trésors se méritent, alors, on roule peu, on s'installe au bord de l'eau, on attend l'heure des animaux. Prendre le temps d'observer ce qui nous entoure rend tout plus beau. On s'extasie 15 fois dans la journée sur le même paysage. On tombe béat d'admiration devant une libellule. On guette les bruits dans les roseaux d'en face en espérant voir un sitatunga. Ah non, ce sont des éléphants ! Et le soir, on se blotti dans la tente en écoutant la hyène tachetée partir à la chasse....

Et plus jamais on ne veut partir de là. Ce qui nous a motivé, c'est la découverte d'autres trésors....

--------------------
Et donc demain, nous serons arrivés en Zambie pour admirer les chutes Victoria. A moins que ce ne soit au Zimbabwe?

Posté par Dik Dik à 12:59 - Afrique du Sud & Namibie (2008) - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Oh là là... tes photos sont vraiment superbes... ça fait rêver... ces couleurs sont incroyables, ça ne correspond à rien de ce qu'on connaît ici... Mille bisous

    Posté par Emeline, 03 décembre 2008 à 19:07
  • Effectivement, les photos sont là pour faire rêver !! Oui, ici, c'est dominance de gris. Point. Mais attention, les photos ne sont pas miennes.... elles ont toutes été prises par mon Monsieur !

    Posté par Camille, 04 décembre 2008 à 10:35

Poster un commentaire